IDENTIFICATION DU FONCIER

Pour l’identification du foncier, deux approches sont possibles:

La recherche de terrains privés
  • Il faut aller vite (les terrains peuvent intéresser des promoteurs ou les lotisseurs)
  • Le coût du terrain est élevé
  • Le groupe s’organise pour trouver le foncier par lui-même
 La recherche de terrains publics
  • Des partenariats avec des collectivités favorables à ce type de projets sont envisageables (dans des ZAC, terrains issus des Etablissements Publics Fonciers, appel à projets…)
  • Cette approche implique généralement d’intégrer une part de logement social au programme
  • Il ne faut pas être très pressé (le temps de l’urbanisme n’est pas celui des groupes)

LOCALISATION DU PROJET

En ce qui concerne la localisation du projet, là aussi chaque groupe définit ses choix:

Projets ruraux
  • Projets intégrant souvent des aspects complémentaires à l’habitat: productions agricoles, activités économiques …
  • Projets intégrant plus facilement l’auto construction qu’en ville
    Projets urbains
  • Projets souvent plus «lourds» techniquement (immeuble)
  • Des contraintes fortes sur le foncier
    Projets péri-urbains
  • Proximité commerces, services et transports comme dans les implantations urbaines
  • Foncier plus accessible
  • Densité du bâti moins forte + espaces extérieurs

LES FORMATIONS

Sur ce thème, le mouvement Habitat Participatif assure la diffusion de formations spécifiques:

  • Un premier niveau dit « de vulgarisation »,  assuré par Habitat Participatif Est Varois, permet aux personnes ou groupes débutants intéressés de comprendre les enjeux et les interactions entre les sujets.
  • Un deuxième niveau dit « d’expertise », assuré par Habitat Participatif PACA, permet aux groupes déjà formés d’avancer dans le détail.